Apprendre à conaître une ville!
RBB, EHC, FCB BIEL/BIENNE Images de la ville logo rbb logo e.h.c logo f.c.b

Biel/Bienne BE
logo biel

Bienne (en allemand, Biel ; officiellement, Biel/Bienne[2]) est la neuvième ville de Suisse. Située dans le canton de Berne, elle est le chef-lieu du district de Bienne et de la région du Seeland. La commune de Bienne compte 50'852 habitants en 2007.(source Journal Biel-Bienne) Située à cheval sur la frontière linguistique entre les régions francophone et germanophone, elle est la plus grande ville bilingue de Suisse. Sa population est composée à 60 % de germanophones et 40 % de francophones. La population de Bienne tend à augmenter ces dernières années. Bienne est adossée sur le flanc sud de la chaîne du Jura. À l'ouest de la ville, se trouve un lac auquel la ville a donné son nom, le lac de Bienne. La ville de Bienne est jumelée à la ville allemande d'Iserlohn depuis 1959. Elle fut (avec Neuchâtel, Yverdon-les-Bains et Morat) l'une des villes organisatrices d'Expo.02. À Bienne, presque tous les bâtiments construits pour l'exposition ont été détruits à la fin de celle-ci. Certains ont été déplacés : le bâtiment de « Territoire imaginaire » a été déménagé sur la rue Alexander-Schöni, devenant une salle de congrès et de spectacles qui concurrence le Palais des Congrès, à quelques mètres de là.

Politique : Le pouvoir exécutif de la ville de Bienne est représenté par le Conseil Municipal, il est composé de huit membres dont quatre à titre permanent et quatre à titre accessoire. Les conseillers municipaux à titre permanent sont en charge d'un département pour chacun d'entre eux tandis que les quatre membres à titre accessoire ne disposent pas d'un dicastère. Les départements de l'exécutif, dirigés par les conseillers municipaux permanents sont les suivants: Direction des finances, dirigée par Hans Stöckli Parti socialiste (SP) Direction de la formation, de la prévoyance sociale et de la culture, dirigée par Pierre-Yves Moeschler Parti socialiste romand (PSR) Direction des travaux publics, dirigée par Hubert Klopfenstein Parti radical-démocratique (FDP) Direction de la securité, dirigée par Jürg Scherrer Parti suisse de la liberté (PSL) Les conseillers municipaux à titre accessoire sont les suivants: Ariane Bernasconi, Parti radical-démocratique (PRD) François Contini, Les Verts (Alliance verte et sociale) Alain Sermet, Parti socialiste romand (PSR) René Schlauri, Parti de la liberté (PSL) Le pouvoir législatif de la ville de Bienne est représenté par le Conseil de Ville qui est composé de soixante membres qui se réunissent en principe mensuellement. Le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne, communément appelé le CAF, est une institution politique non parlementaire qui a pour rôle d'exercer les compétences particulières attribuées par le canton de Berne à la minorité francophone du district bilingue de Bienne (Ville de Bienne et comune d'Evilard). Créé par le canton de Berne en 2006 afin de promouvoir le bilinguisme et renforcer le rôle des francophones dans le district bilingue de Bienne, elle est la première institution de ce type en Suisse. Le CAF collabore aussi avec le Conseil du Jura bernois, un organe parlementaire également pionnier dans le pays. Il est en charge de la coordination scolaire avec les autres cantons romands ainsi que de l'octroi de subsides aux activités culturelles francophones se déroulant dans le district bilingue de Bienne. Il se compose de 15 membres élus pour 4 ans, soit 13 sièges pour la commune de Bienne et 2 sièges pour la commune d'Evilard. L'instauration du CAF a été approuvée par votation populaire le 9 avril 2006. Soucieux de la cohabitation harmonieuse entre les communautés francophones et germanophones, le CAF garanti qu'au moins 10 de ses membres soient francophones. Le CAF découle de la Loi sur le statut particulier du Jura bernois et de la minorité francophone du district bilingue de Bienne du 14 septembre 2004 et approuvée par le Grand Conseil bernois [3].

Économie : L'horlogerie Siège de la fédération faîtière de l'horlogerie Suisse: Fédération de l'industrie horlogère Suisse FH Siège social du plus grand groupe horloger du monde Swatch Group (Marques Breguet, Blancpain, Glashütte Original, Jaquet Droz, Léon Hatot, Omega, Longines, Rado, Union Glashütte, Tissot, Calvin Klein watch and jewelry, Balmain, Hamilton, Certina, Mido, Swatch, flik flak, Endura, ETA)). Fabrique des montres Rolex La mécanique et la micromécanique Micro Precision Systems AG (anciennement Roulements miniatures) Fabrique de composants pour vélos DT Swiss Les communications L'Office fédéral de la communication (OFCOM) Call center de plusieurs sociétés de communications (Orange, Sunrise, ...) Swiss TXT (Teletext), dont les rédactions germanophone, francophone et italophone ont été délocalisées respectivement à Zurich, Genève et au Tessin ViaSuisse, informations routières L'Office fédéral des eaux et de la géologie (OFEG) L'Office fédéral du sport Macolin (OFSPO) Grands Magasins Bouldoires (1918-1978) : Jean Bouldoires, fils d'un agriculteur auvergnat, d’abord colporteur, s'est établi à Bienne où il ouvrit en 1909 une boutique dans la vieille ville à l'enseigne des Galeries Modernes. En 1918, il s'installa à la rue de Nidau, où son commerce allait se développer pour devenir les Grands Magasins Bouldoires, occupant tout un pâté de maisons. En 1942, il fut le premier commerçant de Suisse à équiper son magasin d'un éclairage au néon. En 1978, l'immeuble de la rue de Nidau était vendu par la famille Bouldoires au commerçant bernois Loeb. logo rbb logo e.h.c logo f.c.b

Distinctions: Elle obtient le Prix Wakker en 2004, pour récompenser une politique active et originale en matière d'urbanisme. Elle obtient le Prix Vélo en 2005, pour récompenser sa politique qui améliore à la fois le confort et la sécurité des cyclistes Elle obtient le Prix de la culture du Canton de Berne en 2006, attribué au Forum de l'architecture de Bienne

Écoles : Hautes écoles spécialisées : Haute école technique et informatique Haute école du bois Centre de formation de l'Office fédéral du sport Macolin Haute école des arts du Canton de Berne (HEAB), section Rythmique Haute école des arts du Canton de Berne (HEAB), section Opéra (Studio suisse d'opéra) Haute école des arts du Canton de Berne (HEAB), Institut littéraire suisse, délivre un Bachelor en écriture littéraire Centre suisse d'enseignement du marketing, de la publicité et de la communication (SAWI) Centre suisse de formation pour la protection de la nature et de l’environnement (SANU) Quatre gymnases (école secondaire supérieure, lycée) : Gymnase de la rue des Alpes, Gymnase Français, Deutsches Gymnasium, Gymnasium Linde/Gymnase des Tilleuls L'École d'Arts Visuels (graphisme) L'École de musique de Bienne (Conservatoire de Bienne) Centre de formation professionnelle (CFP,en allemand:BBZ)] Le Lycée technique

Bilinguisme: Bienne est une ville bilingue Les langues sont le français et l'allemand Le nom de la ville est Biel/Bienne Les parents peuvent choisir dans quelle langue l'enseignement sera donné à leurs enfants. Les informations officielles sont communiquées dans les 2 langues Les noms de rue sont dans les 2 langues (à quelques exceptions près) La fondation Forum du bilinguisme créée à Bienne en 1996, a pour objectif la promotion du bilinguisme

Médias [modifier] Le Journal du Jura, quotidien de langue française Bieler Tagblatt, quotidien de langue allemande Radio Canal 3, radio locale bilingue TeleBielingue, télévision régionale bilingue Biel Bienne, le plus grand hebdomadaire gratuit bilingue de Suisse, fondé en 1978 par le Bureau Cortesi Intervalles, revue culturelle du Jura bernois et de Bienne

Petit historique de Bienne : C’est grâce à l’archéologie que nous connaissons l’existence d’une agglomération sur le territoire de Bienne à l’époque romaine. En 1846, on retrouve dans la source communément appelée « Source des Romains », des pièces de monnaie qui ont eu cours entre le Ier siècle av. J.-C. et le IVe siècle ap. J.-C. En 1234, la mention de burgum de Biello apparaît dans un acte officiel. C’est depuis le XIIIe siècle et surtout depuis 1275, lorsqu’elle eut reçu de Rodolphe 1er de Habsbourg sa charte de franchises, que Bienne fut considérée comme une cité à part entière. Liée à d’autres villes (Soleure, Berne, Fribourg et Morat) par différents traités d’alliances, elle développa les structures de sa propre administration municipale et son indépendance, aussi bien à l’égard de son suzerain, le prince-évêque de Bâle, que de la protection bernoise. En 1296, Bienne obtient sa première charte de pacification des mains du prince-evêque Peter Reich von Reichstein. En 1367, suite à un conflit entre les habitants et la garnison épiscopale de Jean III de Vienne, un incendie ravage la ville. Au XVe siècle, la ville acquit le droit de lever des troupes en Ergüel. Elle participa à différentes guerres des Confédérés, ce qui lui valut d’être considérée comme leur alliée dès 1478 et de participer comme telle aux Diètes fédérales. En 1528, la ville adopte la Réforme. En 1541 sévit la première épidémie de peste. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, on constate à Bienne, comme dans d’autres cités, une aristocratisation des familles gouvernantes de la ville. En 1747, fondation d'une fabrique d'indienne au Pasquart. Au mois d'août 1796, le chancelier de la ville, Neuhaus, se rend à Paris pour obtenir du Directoire la création d'un canton de Bienne, formé de la ville et de l’Erguël (vallon de Saint-Imier, plus précisement une partie de l'actuel Jura bernois). En 1798, Bienne devint française. Depuis 1800, elle fut rattachée au département du Haut-Rhin. En 1815, la ville fut réunie au Canton de Berne où elle releva du district de Nidau. À partir de 1832, elle devint chef-lieu de son propre district. En 1857, inauguration de la première gare ferroviaire. En 1862, construction de la première usine à gaz. Bienne est ainsi la première ville de Suisse disposant d'un éclairage au gaz. Entre 1900 et 1920, les communes avoisinantes de Vigneules, Mâche, Madretsch et Boujean fusionnèrent avec Bienne. Depuis le milieu du XIXe siècle, grâce à l’implantation de l’industrie horlogère, la ville connut une poussée démographique et un développement urbain remarquables. Bienne devint aussi un point important des liaisons ferroviaires du Plateau suisse. En 1964, on observe un record de population, la ville de Bienne recense 64 848 habitants. En 2002, exposition nationale à Bienne, Morat, Yverdon-les-Bains et Neuchâtel. On trouve des traces écrites de l’existence du bilinguisme biennois à la fin du Moyen Âge déjà. Cette caractéristique de la ville fut certainement ravivée dès la fin du XIXe siècle par l’arrivée importante d’horlogers jurassiens dans la métropole seelandaise. logo rbb logo e.h.c logo f.c.b

Culture: Théâtre Municipal de la Ville de Bienne, le haut-lieu du théâtre et de l'opéra lyrique à Bienne. Spectacles Français, communément appelé "Le Théâtre Palace", le grand théâtre de la ville de Bienne de langue française. Théâtre du Carré Noir Théâtre pour les petits, une salle de théâtre avec une programmation conçue pour les enfants Espace Culturel Rennweg 26, institution culturelle qui propose des spectacles de théâtre, danse et musique La Théâtrale de Bienne, troupe de théâtre francophone Filmpodium Biel/Bienne, projection de films peu visibles dans les circuits commerciaux. Société des Beaux-Arts Visarte - Société des artistes visuels Société d'orchestre de Bienne, orchestre symphonique dirigé par Thomas Rösner Bibliothèque de la Ville de Bienne La Coupole, salle de concert autogérée par le Centre Autonome de Jeunesse de Bienne. "Photoforum Pasquart", espace réservé à la photographie, www.pasquart.ch

Musées: Centre Pasquart - Centre d'art contemporain Photoforum Pasquart - Galerie consacrée à la photographie Musée Neuhaus - Art et histoire Un musée d’art et d’histoire aux multiples facettes : L’histoire de l’industrie et de l’horlogerie de Bienne La vie bourgeoise au XIXe siècle Cinécollection W. Piasio; Karl et Robert Walser, peintre et poète; Collection Robert : aquarelles de flore et de faune; etc. Musée Schwab - Préhistoire et archéologie Musée Omega - Montres Omega et chronométrage Omega Musée de l'optique Quelque 300 objets évoquent quatre siècles d’histoire de l'optique (binocles, lunettes, télescopes, jumelles, baromètres, etc.) Centre Müller - Musée de la machine Quelque 200 machines datant de 1880 à 1912 sont présentées dans des ateliers reconstitués avec des mannequins en habits d’époque. Les salles d'exposition sont agrémentés de programmes audio-visuels. Le musée est installé dans une ancienne fonderie entièrement rénovée qui comporte également un centre de formation et une salle polyvalente.

Monuments: La vieille ville et ses monuments "Le Pavillon Felseck", monument de style romain La source romaine ou Source des Romains Le faubourg du lac et son architecture L'église gothique datant du {{XVe siècle} (vieille-ville) Le temple allemand L'église réformée française du Pasquart L'église catholique-romaine de Sainte-Marie

Manifestations : Le carnaval (fin février-début mars; le cortège des enfants est un des plus grands d'Europe) Le feu d'artifice du 31 juillet (veille de la fête nationale) La braderie (à la fin juin) La foire de Bienne Le Festival d'échecs de Bienne La course "Les 100 km de Bienne" en juin Les journées photographiques de Bienne Le Festival du film français d'Helvétie, qui a repris en 2005 après une interruption de plusieurs années L'International Oldtime Jazz Festival Biel/Bienne Les Journées de la communication Comdays Le salon biennois de la petite enfance Babydays Show Your Steps, concours annuel et national de danse au Palais des Congrès Vieille ville de Bienne logo rbb logo e.h.c logo f.c.b

Personnalités : Jean Aegler, fondateur de l'entreprise d'horlogerie Rolex Christine Beerli, femme politique et directrice de la Haute école technique et informatique Louis Brandt, fondateur de l'entreprise d'horlogerie Omega Mario Cortesi, homme de médias Jacques Donzel, homme de radio René Felber, homme politique (ancien Conseiller fédéral) Daniel Gisiger, coureur cycliste Nicolas Hayek, chef d'entreprise Neel Jani, pilote de formule 1 Jean-Louis Jeanmaire, brigadier, Christiane Jolissaint, joueuse de tennis Raoul Kohler, homme politique Jacques Moeschler, linguiste Guido Müller, homme politique Charles Neuhaus, homme politique Ernst Schüler, homme politique et pionnier de l'horlogerie Paul Thierrin, écrivain, enseignant et éditeur Ernst Thomke, développeur de la SWATCH, spécialiste du sauvetage d'entreprise Jean Claude Thoenig, sociologue François Verdan, fondateur d'une fabrique d'indienne Robert Walser, écrivain Friedrich Schwab, donateur du Musée Schwab

Sports : FC Bienne FC Aurore Bienne HC Bienne Office fédéral du sport Macolin (commune située au-dessus de Bienne, dans le même district) Rapid Bienne Basket SHC Biel-Bienne SeelanderS SHC Bienne Skater 90 Société Nautique Etoile Bienne, Aviron VBC Bienne Bienna Jets (football américain)

Tourisme: Bienne fait partie du pays de la précision(Watch Valley). Watch Valley est une nouvelle destination touristique qui utilise la thématique de l’horlogerie pour se différencier des autres régions suisses. Etapes biennoises: Musée Neuhaus Musée de la machine

Transports: Réseau de Trolleybus et de bus urbain Gare pour les trains en direction de Zurich, Lausanne, Genève, Berne, Delémont-Bâle, Anet et la majorité des destinations en Suisse. Port de navigation de la compagnie Navigation Lac de Bienne reliant la région des 3 Lacs, le Lac de Neuchâtel et le Lac de Morat. Le port permet également de naviguer sur l'Aar en direction de la Suisse allemande, dont entre autre Soleure. Autoroute A5, Lausanne - Yverdon-les-Bains -Neuchâtel - Soleure - Zurich Sortie 28 Autoroute A6, Berne - Bienne, Sortie 2 Autoroute A16 Transjurane, Bienne - Porrentruy logo rbb logo e.h.c logo f.c.b

Bienne et l'automobile: 1886, première voiture sans cheval à Bienne, propulsion à vapeur, conçue par Fritz Henriod(25 ans) 1893, Fritz Henriod conçoit sa 2ème voiture, celle-ci avec un moteur à explosion 1897, les frères Henriod créent la 1ère usine automobile en Suisse, en 1899, elle ferme ses portes. 1930, le technicum crée une section de technique automobile 1935-1975, General Motors Suisse SA possède à Bienne une usine de montage pour les Opel 1993, la voiture solaire "Spirit-of-Biel-Bienne" développée par l'école d'ingénieurs est vainqueur du World Solar Challenge australien. 1996, Swatch Group développe la Smart, en collaboration avec DaimlerChrysler; les premiers bureaux étaient à Bienne. 2007: du 30 mars au 1er avril a lieu (à l'Expoparc de Bienne-Nidau) la première édition d'Auto Expo, une version régionale et miniature du Salon de l'Auto de Genève.

Sociétés Locales: Société nautique étoile bienne, aviron Société suisse des officiers section Bienne seeland { http: //www.biel-bienne.ch/ww/fr/pub/home.cfm } {http://www.biel-seeland.net/f/home/ } {http://www.tcbiel-bienne.ch/ }